Humiliante fessée

C’est révoltant, inacceptable, incompréhensible, hallucinant, choquant. Impensable même : certains parents donnent des fessées à leurs enfants.

Franchement, quel est ce monde méchant et sans pitié, où l’adulte se permet d’humilier ainsi l’enfant? C’est évident, la fessée n’arrive pas par hasard, elle est méprisante, voire malveillante. Les parents qui donnent des fessées à leurs enfants sont des êtres odieux qui aiment faire mal, mais surtout qui aiment humilier leurs enfants

Voyez ce parent qui ne s’est jamais fâché mais qui a toujours su trouver les mots pour expliquer à son enfant l’inexplicable. Et l’enfant qui a lui aussi bien compris que son parent ne voulait que son bien, alors pourquoi lui désobéirait-il en hurlant? Cela a l’air si simple, tout le monde devrait parler comme ça à ses enfants… Non vraiment, ces parents qui font des remarques désagréables à leurs enfants sont méchants, alors ceux qui mettent des fessées, n’en parlons pas.

Heureusement le gentil parlement qui, comme chacun sait, ne veut que du bien pour nos enfants, n’a que cela à faire en ce moment de punir tous ces méchants parents qui humilient leurs enfants. Les autres sujets brûlants sont accessoires.

Interdire la fessée, c’est nier les individualités. Certains enfants ne comprennent que les regards noirs, d’autres ne comprennent que le coin, d’autres comprennent mieux la tapette ou la fessée, d’autres ne comprennent jamais rien, et il en faut de la patience pour éduquer ceux-là. Une petite catégorie qui existe bien et dont tout le monde rêve d’avoir, c’est l’enfant qui ne désobéit pas, ne fait pas de bêtises, n’est ni capricieux ni insolent… Finalement, il est même un peu ennuyeux…

Interdire la fessée, c’est autoriser des enfants à humilier leurs parents. Car qui est humilié quand publiquement son enfant se roule par terre et vous hurle dessus? Qui  est humilié quand un enfant vous regarde avec un regard insolent qui en dit long pendant un instant? Qui est humilié quand à 2 ans un enfant renverse pour la 3ème fois son assiette en vous regardant droit dans les yeux?

Interdire la fessée, c’est donner le pouvoir absolu aux enfants. Qu’on ne s’étonne pas si par la suite, ces mêmes enfants, qui n’auront jamais su ce que voulait dire le mot autorité, font un burn-out à la première remarque de leur employeur.

Interdire la fessée, c’est aussi et enfin prendre les enfants pour des imbéciles, comme s’ils ne faisaient pas la différence entre une fessée « bien méritée » et un acte maso qui aurait pour objectif de faire mal juste pour le plaisir…

Une réflexion sur “Humiliante fessée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s