La démocratie directe a ses limites – cas pratique.

A Rouen où je vis et où mes enfants sont scolarisés, quand une grande partie des écoles de France retournaient aux 4 jours de classe hebdomadaire, nous sommes restés 2 années de plus au rythme des 4.5 jours par semaine. C’est-à-dire que nous sommes encore à 4.5 jours par semaine, donc école du lundi au vendredi y compris le mercredi matin.

La Mairie, avant de changer le rythme qui était en place depuis 2013 (si je ne me trompe pas) et éventuellement repasser à 4 jours , avait voulu organiser une concertation. Nous avons eu l’année dernière des réunions avec des experts, des compte-rendus de réunion très clairs, et tout le monde était invité à ces réunions et c’était vraiment intéressant. Évidement assez peu de parents sont venus – comme souvent – , combien ont lu les synthèses, on ne le saura jamais, mais tout le monde avait un avis sur la question, assurément.

Celui des experts en chrono-biologie était simple : les enfants ont besoin de 4,5 jours par semaine et plus particulièrement de 5 matinées par semaine pour apprendre correctement (certes -enfin c’est mon avis, car moi aussi j’en ai un hé hé –  en maternelle 4 matinées pourraient suffire mais malheureusement c’est impossible de différencier les maternelles du primaire). Donc 5 matinées c’est mieux, même cela n’a jamais empêché les enfants du privé de rester à 4 jours par semaine et de rester au niveau du public (et quel niveau  😀 !) mais d’après les experts, 4.5 jours c’est vraiment mieux. Et dans les faits, c’est mathématiques, si c’est le matin que les enfants apprennent les maths et le français, ce qui a l’air d’être le cas, quand on enlève une matinée, on enlève 36h de maths et de français par an.

L’avis de la Mairie était plutôt pragmatique : attention, on ne pourra pas donner de place en centre de loisirs à tous les enfants de la ville. Il y a 7300 enfants scolarisés à Rouen dans le public et 1000 places de centre de loisirs. Jusqu’à maintenant il y avait école jusqu’à 11h30 puis cantine jusqu’à 13h, j’imagine que les parents posaient 1/2 journée ou  1/2 RTT, ou que les grands-parents prenaient les enfants pour l’après-midi, ou que les plus grands de CM2 pouvaient passer l’après-midi chez eux… mais si désormais c’est baby-sitting la journée entière pour les grands-parents ou seul chez soi pendant 10h, c’est un peu différent… Donc les demandes de centres vont exploser, la Mairie ne pourra pas satisfaire tout le monde, c’est sûr que certains seront déçus.

Forts de ces avis, les parents d’enfants scolarisés à l’école communale ont été consultés et on a voté en début d’année. Trois scenarii au choix dont un avec 4.5 jours (qui était vraiment top ! avec activité le vendredi après-midi) bref, je vous la fait en courte : la semaine de 4 jours a remporté le suffrage.

On se retrouve donc avec un rythme scolaire choisi par une minorité puisqu’à peine la moitié des concernés ont voté (mais les gens n’ont qu’à aller voter, ça me révolte que les gens gueulent sans avoir voté), rythme qui n’est pas le meilleur pour la santé des enfants, et qui ne convient pas vraiment aux parents puisque beaucoup se retrouvent sans place de centre de loisir pour leur enfant (dans les faits, en 24h il n’y avait plus de place !).

Au-delà du fait qu’on se demande pourquoi les parents ont choisi la semaine de 4 jours si c’est pour mettre leur enfant au centre de loisir le mercredi (autant avoir école, non?), on se demande aussi et surtout pourquoi on donne la possibilité aux citoyens de faire un choix qui n’est pas bon pour leur enfant ET qui n’est financièrement pas tenable… C’est précisément pour NE PAS faire ces choix qu’on élit des gens qui sauront choisir le meilleur nous, non?

Heureusement pour les élections Européennes, on ne va pas pouvoir élire grand monde ! Pour l’instant visiblement les candidats ne se précipitent pas  😀 !

IMG_20190521_083813

Les candidats se précipitent dans notre quartier pour candidater aux Européennes (21/05/2019)

Cliché mais tellement bon !

Pas besoin d’être à Paris pour passer une bonne soirée en lovers.

Avec des agendas un peu surbookés de chaque côté, nous avons décidé avec mon mari de passer une soirée par mois ensemble – c’est à dire sans potes, sans enfants, sans famille, just the two of us – en dehors de chez nous. Cinéma, resto, concert, tout est permis, l’objectif étant de passer une soirée en amoureux et éventuellement de se cultiver un peu, nous qui sommes franchement… incultes – sympa, certes, mais oui, incultes aussi.

En novembre, nous sommes allés à la Chapelle Corneille. Quatre ans que nous habitons à 500m de cette salle de spectacle, c’était un peu honteux de ne jamais y avoir mis les pieds. Il fallait y remédier, et c’est maintenant chose faite ! Pour une soirée en tête-à-tête, j’avais bien choisi mon spectacle, puisque ce soir-là, au programme, c’était l‘Allégorie du désir.

Ce mois-ci, c’est mon mari qui s’occupait de notre sortie. Tatatata…. Pas trop de culture au programme mais tout de même une soirée culTE. Connaissant la guêpe, il avait préparé un programme so cliché mais aussi so romantique : un bon resto en passant d’abord par la grande roue qu’il avait réservé pour moi*. On était seuls sur la grande roue !!  Trooooop sympa !! Des soirées comme ça, on en redemande !!!

*ça c’est une blague, il n’y a jamais personne sur cette grande roue :oD