Nos enfants sont-ils réellement plus « hyper » quelque chose que nous ?

Ils le sont tous, les enfants d’aujourd’hui. Précoces, hyperactifs, hypersensibles… il n’existe pas une fratrie aujourd’hui où l’un des enfants n’est pas hypermachin ou hypertrucmuche. Sans remettre en cause les compétences des psychologues à qui l’on vient présenter des enfants à problèmes, ces diagnostics posent parfois question… Les enfants du XXIème siècle sont-ils réellement plus « hyper » que nous ? Plus précoces aussi ? Et si c’était vraiment le cas, soit, mais que fait-on de ce constat ?

La suite sur Maman Vogue : http://www.mamanvogue.fr/nos-enfants-sont-ils-reellement-plus-hyper-quelque-chose-que-nous/?fbclid=IwAR2y1cQToXG1OL2XGWt1tVmKBPFgxyIJToXbqFEH_8oOk3s0GEMbnm1jTBM

3 questions concernant le cas Vincent Lambert

Autant le dire tout de suite, j’ai rarement de légitimité dans ce que je dis ou j’écris n’étant experte en rien et mon avis ayant peu d’intérêt (je le donne parce que ça ne coûte pas cher de dire ce qu’on pense, mais je n’oblige personne à le lire !), mais là dans ce domaine en particulier, j’ai encore moins de légitimité n’étant ni affectivement concernée ni médecin. Donc je vais faire court.

1) on parle d’interrompre le traitement (ou de le reprendre finalement) de Vincent Lambert. Or si j’ai bien compris, il est alimenté et hydraté par sonde, mais ce ne sont pas des médicaments qui sont perfusés pour le maintenir en vie, et les fonctions vitales de son corps fonctionnent sans machine.

Donc si on est d’accord que l’eau et la nourriture de sont pas des médicaments, on est d’accord il n’a pas de traitement qui le maintient en vie, et donc pas de traitement à interrompre?

2) on dit qu’il a un encéphalogramme plat. Mais il mange, dort la nuit, est éveillé le jour, pleure, rit etc. Pour moi l’encéphalogramme plat, c’est comme dans Réparer les Vivants : il ne se passe vraiment plus rien. Je ne dis pas qu’en l’espèce c’est super, mais je pose la question brutalement : est-ce que Vincent Lambert a un encéphalogramme plat? Est-ce que quand il voit sa fille grandir, il n’a pas de joie qui le remplit, et l’envie de continuer à la voir grandir le plus longtemps possible?

3) ces 2 premières questions m’amènent à la troisième (qui n’est pas très originale) : qui sommes-nous pour décider de ne plus donner à manger et à boire à notre prochain?

La démocratie directe a ses limites – cas pratique.

A Rouen où je vis et où mes enfants sont scolarisés, quand une grande partie des écoles de France retournaient aux 4 jours de classe hebdomadaire, nous sommes restés 2 années de plus au rythme des 4.5 jours par semaine. C’est-à-dire que nous sommes encore à 4.5 jours par semaine, donc école du lundi au vendredi y compris le mercredi matin.

La Mairie, avant de changer le rythme qui était en place depuis 2013 (si je ne me trompe pas) et éventuellement repasser à 4 jours , avait voulu organiser une concertation. Nous avons eu l’année dernière des réunions avec des experts, des compte-rendus de réunion très clairs, et tout le monde était invité à ces réunions et c’était vraiment intéressant. Évidement assez peu de parents sont venus – comme souvent – , combien ont lu les synthèses, on ne le saura jamais, mais tout le monde avait un avis sur la question, assurément.

Celui des experts en chrono-biologie était simple : les enfants ont besoin de 4,5 jours par semaine et plus particulièrement de 5 matinées par semaine pour apprendre correctement (certes -enfin c’est mon avis, car moi aussi j’en ai un hé hé –  en maternelle 4 matinées pourraient suffire mais malheureusement c’est impossible de différencier les maternelles du primaire). Donc 5 matinées c’est mieux, même cela n’a jamais empêché les enfants du privé de rester à 4 jours par semaine et de rester au niveau du public (et quel niveau  😀 !) mais d’après les experts, 4.5 jours c’est vraiment mieux. Et dans les faits, c’est mathématiques, si c’est le matin que les enfants apprennent les maths et le français, ce qui a l’air d’être le cas, quand on enlève une matinée, on enlève 36h de maths et de français par an.

L’avis de la Mairie était plutôt pragmatique : attention, on ne pourra pas donner de place en centre de loisirs à tous les enfants de la ville. Il y a 7300 enfants scolarisés à Rouen dans le public et 1000 places de centre de loisirs. Jusqu’à maintenant il y avait école jusqu’à 11h30 puis cantine jusqu’à 13h, j’imagine que les parents posaient 1/2 journée ou  1/2 RTT, ou que les grands-parents prenaient les enfants pour l’après-midi, ou que les plus grands de CM2 pouvaient passer l’après-midi chez eux… mais si désormais c’est baby-sitting la journée entière pour les grands-parents ou seul chez soi pendant 10h, c’est un peu différent… Donc les demandes de centres vont exploser, la Mairie ne pourra pas satisfaire tout le monde, c’est sûr que certains seront déçus.

Forts de ces avis, les parents d’enfants scolarisés à l’école communale ont été consultés et on a voté en début d’année. Trois scenarii au choix dont un avec 4.5 jours (qui était vraiment top ! avec activité le vendredi après-midi) bref, je vous la fait en courte : la semaine de 4 jours a remporté le suffrage.

On se retrouve donc avec un rythme scolaire choisi par une minorité puisqu’à peine la moitié des concernés ont voté (mais les gens n’ont qu’à aller voter, ça me révolte que les gens gueulent sans avoir voté), rythme qui n’est pas le meilleur pour la santé des enfants, et qui ne convient pas vraiment aux parents puisque beaucoup se retrouvent sans place de centre de loisir pour leur enfant (dans les faits, en 24h il n’y avait plus de place !).

Au-delà du fait qu’on se demande pourquoi les parents ont choisi la semaine de 4 jours si c’est pour mettre leur enfant au centre de loisir le mercredi (autant avoir école, non?), on se demande aussi et surtout pourquoi on donne la possibilité aux citoyens de faire un choix qui n’est pas bon pour leur enfant ET qui n’est financièrement pas tenable… C’est précisément pour NE PAS faire ces choix qu’on élit des gens qui sauront choisir le meilleur nous, non?

Heureusement pour les élections Européennes, on ne va pas pouvoir élire grand monde ! Pour l’instant visiblement les candidats ne se précipitent pas  😀 !

IMG_20190521_083813

Les candidats se précipitent dans notre quartier pour candidater aux Européennes (21/05/2019)

Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté ni rejeté personne.

J’étais en vacances quand l’interview de Marlène Schiappa dans Valeurs Actuelles est sortie dans les kiosques – celui où elle ne met pas la Manif pour Tous sur le même plan que les organismes terroristes mais elle y voit quand même une convergence idéologique (au secours). Pas eu le temps de réagir par écrit sur le champ car j’étais bien occupée. Mais finalement réagir avec un peu de recul n’est pas si mal d’autant que j’étais remontée comme une pendule mercredi soir dernier et que j’aurais pu être désagréable.

Cela dit, vous vous en doutez,  je me suis quand même excitée dans mon salon, à table avec mon frère et mon cousin (mais tout le monde était d’accord sur ce sujet, donc ce n’était pas très drôle). Puis je me suis un peu calmée.

Dimanche je suis allée à la messe – oui Madame, je mets de mini-jupes et des talons, je dis des gros mots, je n’ai jamais eu de bébé-surprise, je bosse ET je suis catho. Comme 99% des cathos en fait, je suis juste normale ! Et vous voulez un scoop? Mêmes les cathos tradi sont aussi des gens normaux ! Mais on en reparlera à un autre moment-, donc dimanche j’étais à la messe et  j’ai entendu l’évangile « Aimez vos ennemis » – quelle religion de terroristes ! –  ça m’a presque définitivement calmée.

Enfin rester calme ne m’empêche pas d’être réellement choquée de cette tyrannie idéologique qui nous est imposée.  J’ai une famille où tous les courants de pensée sont représentés, aussi bien sur le plan économique que sociétal (donc si on additionne les deux, tous les courants politiques sont représentés). Sur le plan sociétal, je représente la partie « conservatrice » de la famille = pour le PACS mais contre le mariage pour tous, car j’étais consciente que cela mènerait à la PMA pour tous puis la GPA. Personne, mais je dis bien personne dans ma fadébatmille (où le QI est très élevé, c’est vrai hé hé) ne me prend pour une intégriste fasciste folle démesurée et homophobe. Mais heureusement car ce n’est tout simplement absolument pas le cas ! Et inversement je ne prends personne pour un dingue parce qu’il ne pense pas comme moi ! On s’engueule, on n’est pas d’accord, on essaie de convaincre, ça marche plus ou moins bien, mais on se respecte !

Aaaah le respect et la tolérance, c’est pourtant une valeur à laquelle la tyrannique bien-pensance tient beaucoup, non?

Alors pourquoi ne serait-ce pas respectable de penser qu’un enfant a besoin d’un papa et d’une maman pour se construire? Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Pourquoi ne serait-ce pas respectable de penser que c’est choquant de payer quelqu’un qui loue son corps pour faire (fabriquer? j’ose à peine le dire) un bébé, quand on vit dans un pays où même son sang on le donne gratuitement? Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Pourquoi ce n’est pas respectable de dire qu’acheter un bébé 30K€ à une femme c’est choquant – et je n’ai pas besoin d’étayer, rien que l’écrire c’est choquant ? Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Et si je vais plus loin : non je ne veux pas que ces familles qui font de la PMA et GPA à l’étranger soient reconnues en France. Elles ont fait quelque chose d’illégal en France, en connaissance de cause, il faut assumer ce choix, dans des terres ou c’est légal (pardon mais la Belgique, l’Espagne, le Luxembourg, ce n’est pas l’enfer non plus). Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté ni rejeté personne, simplement c’est interdit en France en fait.

Sur un autre sujet, l’avortement, qui disons-le une bonne fois pour toute n’a plus aucun rapport avec ce qui avait été pensé par Simone Veil, pourquoi n’est-ce pas respectable de dire que le papa aussi a peut-être son mot à dire? Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne

Pourquoi ce n’est pas respectable d’essayer d’encourager les futures mamans à garder leur bébé ? A-t-on le droit d’être choqués par le fait que la première échographie soit remboursée quand elle est fait pour un avortement mais pas quand vous souhaitez garder l’enfant que vous portez? Moi, ne serait-ce que l’écrire, ça me choque. Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Pourquoi ce n’est pas respectable de dire que la vie commence à la seconde où l’ovule et le spermatozoïde se rencontrent? On est tous passé par là avant de devenir ce que l’on est, c’est la seule chose dont on est sûr ! Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Et sachez que tout cela n’est pour moi que du bon sens. A aucun moment je ne mets ces sujets-là sur un plan religieux, car je pense que toute personne, même athée, peut être d’accord avec moi. Pas besoin d’être catho ni musulman, c’est uniquement, pour moi, une question de bon sens. Vous n’êtes peut-être pas d’accord, mais je n’ai insulté  ni rejeté personne.

Alors s’il vous plaît, les tyranniques de la bien-pensance, gardez toutes vos insultes pour vous. Car oui, comparer une personne à un terroriste, c’est une insulte. Dire de quelqu’un qu’il est homophobe, ça l’est aussi. Jamais je n’oserais vous renvoyer la pareille. Aimez vos ennemis, comme disait l’Autre.

Quelle légitimité pour nos gouvernants? Et quelle légitimité pour les manifestants? Il est temps d’imposer le vote obligatoire !

Depuis presque 3 mois que les gilets jaunes sont dans les rues – et tous ne sont pas des casseurs mais leurs manifestations ont quand même un impact négatif sur le commerce – deux opinions se confrontent :

Opinion 1 :  visiblement les revendications des Gilets jaunes parlent à l’ensemble des Français, qui ont, au démarrage en tout cas, largement soutenu le mouvement. Cependant, leur attitude parfois violente qui tend à paralyser l’économie française le samedi n’est pas appréciée, autant parce qu’elle empêche les gens de vivre normalement que parce qu’elles vont à l’encontre des institutions. Pour certains, rien, absolument rien, ne justifie de gêner la liberté des uns et autres de circuler, tout doit se faire dans le respect absolu de la République. Les manifestations actuelles sont donc illégitimes.

Opinion 2 :  on a pu constater dans le passé que manifester dans la paix et la joie n’avait aucun impact, le seul moyen donc de se faire entendre est de manifester avec un minium de « violence » (je ne parle pas des casseurs qui sont évidemment impardonnables, mais bien des blocages ou autres manifestations spontanées qui empêchent les gens de circuler). Les Gilets jaunes ont donc raison de ne pas arrêter leur mouvement, ils doivent le continuer jusqu’à ce que les choses changent.

vote_obligatoireNous vivons cependant dans une démocratie, régime qui n’est, selon Churchill, que  « le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres » , et qui n’est donc pas si mal.  Cela signifie que nous élisons nos représentants, et que ceux-là sont censés représenter la majorité des Français. Ces élus votent des lois, et c’est normal que les choix se concrétisent quand la majorité des élus, qui devraient représenter la majorité des Français, a voté pour.

Mais c’est bien là le problème : nos gouvernants manquent de légitimité puisqu’ils ne sont élus qu’à une infime partie des votants. Rappelons-le : Macron avait eu au premier tour 18.19% des voix des inscrits, c’est à dire des Français en âge de voter. Au deuxième tour, il a obtenu à peine 44% des voix des inscrits. Il est donc totalement illégitime (et je ne parle pas de la campagne hallucinante qui avait précédé l’élection et qui lui avait déjà bien faciliter la tâche et qui rend moins glorieuse encore son élection).

Ce manque de légitimité renforce le sentiment qu’ont les manifestants d’avoir le droit de manifester, puisqu’ils considèrent qu’ils ne sont pas représentés. L’illégitimité des gouvernants rendrait les manifestations légitimes? Ce raisonnement ne tient pas debout, puisque rien n’empêche les Français de choisir leurs élus, mais qu’ils ne le font pas. Si nos gouvernants sont illégitimes, c’est bien de la faute des électeurs qui ne se déplacent pas. Il serait intéressant de connaître le taux d’abstention parmi les manifestants. S’ils n’ont pas voté, de quoi se plaignent-ils?

Il me semble donc urgent pour légitimer le pouvoir des élus, de rendre obligatoire le vote, à toutes les élections. Il faut à mon avis :
– Simplifier le vote (quand même, on pourrait faire un petit effort de ce point de vue non?),
– le rendre obligatoire sous peine d’amende.
– comptabiliser les votes blancs et les prendre en compte dans les résultats
– ne considérer comme élu un candidat qu’à l’instant où il a plus de la moitié des voix des inscrits, et pas simplement des votes exprimés.

Quitte à ce qu’il y ait plusieurs deuxièmes tours, quitte à ce qu’il y ait une place vacante pendant plusieurs semaines (on l’a vu dans plusieurs pays, ça n’a jamais tué personne de ne pas se précipiter pour choisir un candidat), quitte à ce que les candidats revoient leurs copies jusqu’à ce que l’un d’entre eux ait la majorité des suffrages.

Il est urgent que nos élus soient légitimes.